Séminaire Patrimoine spolié : “Recherche de provenance dans les musées américains : transparence et accessibilité, l’exemple du Metropolitan Museum of Art”

Le séminaire « Patrimoine spolié pendant la période du nazisme (1933-1945) – Recherche de provenance à l’échelle internationale », mis en place à l’INHA en janvier dans le cadre du Répertoire des acteurs du marché de l’art en France sous l’Occupation (programme RAMA) se terminera pour ce premier semestre 2019 le mercredi 26 juin de 18h30 à 20h avec une présentation de Christel H. Force, conservatrice. Celle-ci a été chargée de recherches de provenance au Metropolitan Museum of Art (MET) à New York. Elle présentera l’histoire de la recherche de provenance dans les musées américains et au MET en particulier. Elle se concentrera sur la présentation des bases de données « Collection Online » et « Provenance Research Project » du musée. Ces bases, en ligne depuis vingt ans, sont régulièrement alimentées et mises à jour. Des sites équivalents initiés par d’autres musées des États-Unis et le « Nazi-Era Provenance Internet Portal » (NEPIP), de l’American Alliance of Museums, seront également évoqués. Actuellement consultante pour le MET et directrice du programme pionnier d’échange germano-américain (PREP 2017-19), Christel H. Force nous offrira une perspective transatlantique sur le sujet.

Le séminaire reprendra cet automne, toujours autour de la question des recherches de provenance à l’échelle internationale. Pour revoir les séances du premier semestre 2019, rendez-vous sur notre chaine Youtube.


Recherche de provenance dans les musées américains : transparence et accessibilité, l’exemple du Metropolitan Museum of Art

Christel H. Force, conservatrice, a été successivement chargée de recherches de provenance au musée Solomon R. Guggenheim, au Museum of Modern Art et au Metropolitan Museum of Art (Met), à New York. Elle présentera l’histoire de la recherche de provenance dans les musées américains et au Met en particulier. Elle se concentrera sur la présentation des bases de données « Collection Online » et « Provenance Research Project » du musée. Ces bases, en ligne depuis vingt ans, sont régulièrement alimentées et mises à jour. Des sites équivalents initiés par d’autres musées des États-Unis et le « Nazi-Era Provenance Internet Portal » (NEPIP), de l’American Alliance of Museums, seront également évoqués. Actuellement consultante pour le Met et directrice du programme pionnier d’échange germano-américain (PREP 2017-19), Christel H. Force nous offrira une perspective transatlantique sur le sujet.

Intervenante : Christel H. Force (The Metropolitan Museum of Art, New York)

 

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Juliette Trey (19 juin 2019). Séminaire Patrimoine spolié : “Recherche de provenance dans les musées américains : transparence et accessibilité, l’exemple du Metropolitan Museum of Art” Le marché de l’art en France sous l’Occupation. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/t9tr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search