Séminaire Patrimoine spolié : “L’objet et l’effet de la restitution”

Ce jeudi 6 février, une nouvelle séance du séminaire intitulée “L’objet et l’effet de la restitution” laissera la parole à Viviane Dreyfus en dialogue avec Danièle Cohn, à l’auditorium de la Galerie Colbert de 18h30 à 20h.

Vous trouverez ci-joint le lien permettant d’accéder au programme complet.

Pour visionner les interventions des précédents séminaires, cliquez ici.


L’objet et l’effet de la restitution

Passé le choc de la révélation, un sentiment d’ambivalence a envahi l’héritière : « J’ai ressenti à la fois une grande joie mais aussi une douleur qui se rouvre, autour de la Shoah et de mon père ». Ce sont les mots de Viviane Dreyfus, exprimés au moment de la cérémonie de restitution d’un dessin de Degas, Trois danseuses en buste, par la ministre de la culture, Audrey Azoulay, en 2016. La famille n’avait jamais entendu parler de cette œuvre que le père de Viviane, Maurice René Dreyfus, avait acquise avant la guerre. Sa première femme et ses deux enfants sont déportés et assassinés à Auschwitz. Viviane explique : « Mon père ne nous racontait jamais rien. Je l’ai toujours vu triste.» Le « silence absolu » autour de la Shoah, qui a pesé dans cette famille, a soudain pris forme. La restitution a introduit un présent, il fallait s’approprier un objet dont la famille ignorait qu’il était le sien. En dialogue avec Viviane Dreyfus, la philosophe Danièle Cohn interroge l’objet, sa perte et la place de sa perte dans la mémoire des survivants et de leur descendance.

Intervenantes : Danièle Cohn (professeur émérite, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Viviane Dreyfus (fille de Maurice René Dreyfus)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search